Lifestyle

Les origines d’Halloween

31 octobre 2020

Depuis plusieurs mois, je suis passionnée par les origines des fêtes que nous célébrons aujourd’hui et l’héritage de nos cultures passées, comme celle d’Halloween ou encore celle de Noël. Cette passion découle de ma découverte de l’univers de la magie et de la wicca. C’est fascinant de voir comment les fêtes paiennes, que l’on célébrait il y a des milliers d’années, sont toujours présentes d’une certaine manière dans nos vie, sans que l’on en ait conscience.

Mes recherches proviennent de diverses sources que je cite tout au long de cet article.

Alors d’où vient Halloween?

Le mot Halloween est une contraction de « All hallows eve », qui signifie « le soir de tous les saints ».
Il y a environ 2500 ans, les celtes étaient persuadés que pendant 3 jours (du 31 octobre au 2 novembre), les frontières entre le monde des morts et celui des vivants étaient ouvertes. Cette fête celtique, appelée Samhain, a longtemps été célébrée* jusqu’à ce que l’église catholique introduise la Toussaint le 1er novembre.
Pendant cette célébration, de nombreux rituels étaient mis en place, comme : allumer de grands feux de paille pour éloigner les mauvais esprits, se déguiser pour faire peur aux fées et créatures surnaturelles, creuser des navets pour en faire des lampes et guider les ancêtres chez soi ou encore frapper à la porte en chantant des chants pour les morts et recevoir en échange des rétributions alimentaires.

Ce paper art est à retrouver sur mon site de paper art et sur mon instagram @loveisaplayground

On se déguise?

Le voile entre le monde des vivants et celui des morts s’amenuisant pendant cette période, les celtes craignaient l’arrivée de créatures surnaturelles comme les fées. Contrairement à notre imaginaire actuel, les fées étaient très craintes à l’époque (pas du tout mignonnes donc) et les celtes avaient peur qu’elles enlèvent leurs enfants ou leur bétail. Pour se fondre dans la masse de l’arrivée de ses créatures, ils se déguisaient en monstres afin de ne pas être embêtés.

À bas les navets, vive les citrouilles !

Saviez-vous qu’avant de creuser des citrouilles dans laquelle on plaçait des bougies, on creusait des navets? Cette tradition vient de la légende de Jack O’Lantern, dans laquelle Jack Stingy, ivrogne invétéré et vil, se voit refuser l’entrée du paradis et celle des enfers à cause de sa conduite. Le diable, pour consolation, lui donne une braise que Jack se presse d’abriter dans un navet qu’il creuse. Pour connaître toute l’histoire, je vous invite à lire ce super article de Plume d’Histoire. Les irlandais évidaient alors des navets en leur donnant la forme de visage, dans l’espoir de faire fuir les esprits. Puis le navet devenant de plus en plus rare, c’est la citrouille qui a été choisie pour le remplacer.

Un bonbon ou un sort?

Cette question que les enfants posent innocemment aux portes le soir d’Halloween puise là encore ses origines dans l’histoire irlandaise. En effet, dans son livre Samhain, Diana raconte que les familles les plus pauvres d’Irlande avaient l’habitude d’aller frapper aux portes des maisons plus riches afin de chanter des chansons et recevoir en échange des gâteaux.

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille de lire le livre Samhain de Diana Rajchel ou encore de regarder la vidéo de Tiffany Kats qui est très complète !

*Samhain est une fête qui est encore célébrée aujourd’hui. L’occasion de rendre hommage à ses proches disparus, de faire de la divination, de célébrer le début d’un nouveau cycle dans la magie et de faire le bilan de l’année passée. C’est un peu comme un nouvel an pour les sorcières.
J’espère que cet article vous aura plu ! Je vous souhaite un joyeux Halloween et un bon Samhain pour ceux qui célèbrent ces fêtes. ♥

Vous aimerez aussi

No Comments

Leave a Reply